Des relations difficiles avec son manager peuvent sérieusement vous compliquer la vie. La situation est délicate, mais pas forcément désespérée.

Si sa bêtise est avérée ou le désaccord profond, mieux vaut chercher un autre job…

Pour les nombreux autres cas, OfficeTeam, recruteur spécialisé, vous propose de manœuvrer intelligemment pour tirer parti de la situation. Que votre boss soit désordonné, autoritaire, aux antipodes de votre personnalité ou de vos méthodes de travail, ses traits de caractère, qui rendent votre cohabitation difficile, peuvent s’avérer enrichissants.

Pour prendre du recul face à cette situation, OfficeTeam a identifié 5 objectifs à atteindre.

 

Objectif 1 – Savoir ce qu’il ne faut pas faire

Prendre pour modèle une personne que vous admirez est utile, mais rien de tel que de côtoyer l’inefficacité incarnée pour vous forger vos propres valeurs.

Savoir ce qu’il convient de ne pas faire s’avère particulièrement précieux si vous avez l’ambition de conduire un projet ou de diriger une équipe. En prenant en compte les effets d’un comportement improductif sur vous-même (et vos homologues), vous tirerez des leçons de management bien plus efficaces qu’auprès de n’importe quelle école de commerce.

 

Objectif 2 – Acquérir autonomie et confiance en soi

Un manager qui oublie de vous indiquer comment gérer un dossier peut vous contraindre à faire preuve d’ingéniosité et d’audace. Apprenez à solliciter les autres pour obtenir les informations nécessaires et à mener à bien un projet dont les modalités demeurent floues.

De même, un supérieur qui ne reconnaît pas vos efforts peut vous amener à prendre la véritable mesure de votre travail. Il faut apprendre à juger seul son travail pour développer la confiance en soi.

 

Objectif 3 – Se battre pour des causes qui en valent vraiment la peine

Si vous travaillez avec un manager difficile, une discussion banale peut vite tourner à l’affrontement. Solliciter un retour, défendre une décision prise ou justifier une ligne de conduite, peut provoquer un dialogue tendu voire conflictuel. Considérez ces échanges comme formateurs. Il faut apprendre à choisir ses batailles, à temporiser les points moins urgents et à laisser tomber ce qui n’est pas ‘vital’. Être capable de faire la part entre une divergence d’opinion et un désaccord majeur, c’est aussi contribuer à instaurer des relations de travail efficaces avec son boss et ses collègues.

 

Objectif 4 – Rester diplomate en toute circonstance

Parvenir à un compromis, un consensus – qualités professionnelles très appréciées – s’acquiert souvent au contact de personnes dites « difficiles ». C’est pourquoi une divergence avec son manager peut s’avérer bénéfique. Dans un environnement professionnel en constante mutation, il est indispensable de savoir communiquer calmement et efficacement avec ceux qui voient les choses autrement.

 

Objectif 5 – Trouver un mentor et construire son réseau

Si votre boss ne vous apporte pas le soutien escompté, il faut rechercher et cultiver d’autres relations professionnelles. Un mentor, un inspirateur évoluant dans votre sphère professionnelle, et qui accepte de vous donner des conseils, peut être d’une grande utilité. Cette situation peut également vous conduire à nouer des relations plus étroites avec des collègues qui ont vécu ou vivent la même situation que vous.

 

Attention, un patron difficile peut décourager ou amener à douter de la qualité de son travail. En retournant la situation, en ne la subissant pas comme une épreuve, vous vous donnez une chance de sortir de cette expérience mieux préparé pour affronter les embûches dont votre parcours professionnel sera forcément semé. 

 

Pour Gaëlle Marre, Director d’OfficeTeam : « Ne soyez pas surpris si votre opinion vis-à-vis de votre ancien manager change. Dans quelques années, vous allez peut-être vous rendre compte qu’il n’avait pas d’autre objectif que de révéler le meilleur de vous-même. D’où l’intérêt de prendre un peu de recul et de vous demander si néanmoins vous lui reconnaissez certaines qualités. Si oui, concentrez-vous sur ces points pour faire durer votre relation professionnelle et en tirer le meilleur. Dans le cas contraire, apprenez à relativiser et à replacer votre collaboration sur l’échelle de l’ensemble de votre vie professionnelle, passée et future. Et n’oubliez pas de réfléchir à un possible changement de manager, de fonction, d’entreprise ! »