Utilisé par près de 10 millions[1] de candidats en 2013, le site de petites annonces gratuites Vivastreet a vu transiter par son intermédiaire plus de 7 millions de candidatures l’année écoulée. Focus sur les métiers qui ont reçu le plus de candidatures, pour mieux comprendre les tendances actuelles de l’emploi non-cadre.

Paris, le 13 février 2014

Avec plus de 30 000 nouvelles offres d’emploi publiées chaque mois et 100 000 recruteurs en 2013 (contre 60 000 en 2012), Vivastreet est devenu un acteur incontournable de l’emploi non cadre. Jusqu’à s’imposer comme référent dans plusieurs secteurs d’activité, comme l’hôtellerie-restauration, le BTP ou encore le commerce et la vente. Découvrez les secteurs les plus dynamiques et les métiers les plus convoités par les candidats en 2013 !

 

Secteurs

 

Nombre de candidatures en 2013 

 

Top 5 des métiers par secteur

 

1- Hôtellerie – Restauration

1 234 471

Barman, Commis de cuisine, Cuisinier, Plongeur, Serveur

 
 

2- Commercial – Vente

1 108 545

Caissier, Commercial, Employé de magasin, Responsable commercial,

Vendeur

 
 

3- Transport – Logistique

629 672

Chauffeur-livreur, Coursier, Livreur, Magasinier, Préparateur de commandes

 
 

4- BTP

610 304

Chef de chantier, Conducteur de travaux, Maçon, Peintre, Plombier

 
 

5- Assistanat – Secrétariat

549 783

Assistante, Assistante de direction, Employé administratif, Secrétaire,

Standardiste

 
 

6- Services à domicile

540 971

Agent de nettoyage, Aide à domicile, Employé de maison, Garde d’enfants,

Gardien

 
 

7- Industrie – Production

529 213

Chef d’atelier, Manutentionnaire, Opérateur, Responsable de production, Technicien de production

 
 

8- Commerces de proximité

470 568

Boucher, Boulanger, Coiffeur, Employé libre-service, Vendeur

 
 

9- Marketing – Communication

339 618

Assistant marketing, Chargé de communication, Chef de produit,

Community manager, Directeur marketing

 
 

10- Santé – Social

198 787

Aide soignant, Ambulancier, Infirmier, Pharmacien, Secrétaire Médicale

 
 

 

Les raisons du succès, l’exemple de l’hôtellerie et la restauration

Des chiffres parfois forts, à l’instar des 1,2 million de candidatures adressées aux recruteurs de la rubrique Hôtellerie-Restauration du site en 2013. Un secteur  qui a renoué sur Vivastreet avec son mode de recrutement traditionnel, la petite annonce, la force de frappe du web en plus. Comme dans le BTP ou la vente, en tête du nombre de candidatures reçues, les candidas savent qu’ils ont accès à des offres d’emploi locales à pourvoir de suite, proposant un contact par email ou même le numéro de téléphone de l’employeur en quelques clics, ce qui multiplie les chances de décrocher un entretien rapidement.

Le grand nombre de candidats dans les secteurs de l’hôtellerie et la restauration s’explique par les caractéristiques structurelles et conjoncturelles de celui-ci. La France a reçu 83 millions de touristes internationaux[2] en 2013. Pour les accueillir, ainsi que les nombreux autres touristes français, le secteur a diversifié son offre et propose des gammes de prestations touristiques toujours plus complètes.

C’est donc, d’une part, un marché porteur, qui irrigue économiquement de très nombreuses régions de France (il représente par exemple 53 000 emplois dont 36 000 permanents dans la région Midi-Pyrénées[3]). D’autre part, la diversification de ses métiers a permis à Vivastreet de séduire encore plus de candidats. Car si Barman et Cuisinier restent dans le palmarès des métiers les plus recherchés, on trouve désormais des offres comme Sommelier, Animateur pour enfant, Conseiller en Voyage d’Affaire, Traducteur interprète, ou Photographe de club de vacances ou chauffeur de voiture de tourisme en Haute Savoie.

D’autres facteurs expliquent l’appétence des candidats « Hôtellerie-Restauration »  pour Vivastreet.  La présence de nombreuses offres d’emploi saisonnières, compatibles avec les études, mais aussi des CDI pour envisager une carrière. Bref, une gamme très large de postes, et de configurations qui attire un public varié. « Le site est en adéquation avec les aspirations d’un nombre croissant de candidats et avec un secteur qui exige de la fluidité pour bien fonctionner ; n’oublions pas que les recruteurs sont eux-mêmes des professionnels de l’hôtellerie et la restauration et pas des Ressources Humaines » explique Julien André, directeur de la branche Emploi de Vivastreet.