La mission de l’assistant(e) de direction, qui n’a d’autre choix que de l’accepter, est d’endurer et résoudre tous les problèmes … y compris ceux liés au recrutement !

Selon un sondage mené par Vivastreet.com, n°2 des sites de petites annonces gratuites en France[1], 1 embauche sur 10 est menée par le bras droit du boss. A la question « Qui recrute dans votre entreprise ? », 31 % des personnes interrogées ont répondu notamment « le chef d’entreprise », 11 % « l’assistant(e) de direction », 10 % « le manager du service ». Ces professionnels ne disposent pas toujours d’une bonne connaissance et d’une solide formation aux problématiques de l’embauche, et cela peut être notamment le cas dans des structures de taille réduite telles que les TPE/PME.

Quand elles souhaitent recruter et renforcer leurs équipes, les TPE/PME doivent le faire en palliant l’absence de service RH en interne. Julien André, Directeur Emploi chez Vivastreet, complète : « Les TPE et PME sont le moteur de la croissance du marché de l’emploi, notamment en régions. Mais le manque d’attractivité et leurs moyens limités les ralentissent souvent dans leur processus d’embauche. »   

Afin d’accompagner les TPE et PME dans leurs recrutements, Vivastreet partage quelques conseils clés :

1. Déterminer clairement les objectifs, missions et attributions du poste pour faciliter la rédaction de sa description

Pour être sûr de n’étudier que les candidatures répondant parfaitement aux exigences du poste, et afin de ne pas perdre de temps, le descriptif doit-être clair, précis, parfaitement rédigé et contenir toutes les informations indispensables à une bonne compréhension : tâches principales, objectifs, présentation sommaire des interlocuteurs, etc.

2. Identifier et fixer les compétences, qualités et aptitudes indispensables 

Les candidats rencontrés doivent être évalués sur leurs parcours et expériences, mais aussi sur leurs qualités « prioritaires » (liées à la bonne prise en main du poste) et « secondaires » (qui concernent l’intégration et d’éventuelles possibilités d’évolution), et leur personnalité.

3. Bien choisir ses canaux de diffusion

Si l’offre d’emploi est la première prise de contact du candidat avec la structure, elle doit être relayée sur le bon levier de communication afin de toucher uniquement les profils recherchés. 

Julien André complète : « Les TPE et PME font partie de nos principaux utilisateurs. Elles apprécient la rapidité, la gratuité et la qualité de notre site. Internet s’inscrit donc dans leur stratégie de recrutement, car il leur offre l’attractivité et la visibilité qui leur manquent. Il leur permet également de toucher un plus large public, dont les semi-actifs, des salariés en poste à l’affût d’une opportunité pour changer de job. »

4. Convier et associer un autre collaborateur à l’entretien de recrutement

Deux avis valent mieux qu’un. Afin de confirmer son jugement et sa décision sur le choix d’un candidat, il est préférable de se faire seconder par un collaborateur qui maîtrise parfaitement les enjeux et problématiques du service et de ses missions. 

5. Faire confiance à son intuition

Gestuelle, parole, attitude… La communication non-verbale du candidat est une source d’information. Dans le cadre d’un recrutement, l’écouter et se faire confiance peuvent éviter bien des erreurs.

6. Faire découvrir et partager les opportunités de carrière

Un collaborateur motivé fait preuve de plus d’enthousiasme, et son investissement s’en trouve décuplé. Connaître et comprendre les opportunités possibles lui apporte des perspectives et une confiance qui seront moteurs dans son quotidien professionnel à venir. 

7. Vérifier si nécessaire l’exactitude des informations auprès d’anciens employeurs 

Cette dernière étape, appelée « Prise de références » permet, avec l’accord du candidat, de contacter les entreprises ayant déjà collaboré avec lui et ainsi obtenir le point de vue de ses précédents managers.

A propos de « www.vivastreet.com »

 
VIVASTREET est aujourd’hui le numéro 2 en France des sites de petites annonces gratuites. Il met à disposition des internautes plus de 5 millions d’annonces actives en permanence (dont 1 million sur la France) allant des petites annonces d’achat-vente (immobilier, voitures d’occasion, objets, vêtements…) aux services à la personne (offres d’emploi, babysitting, dépannage…).
Créé en 2004 par Yannick Pons et une équipe de professionnels français, Vivastreet est présent dans 14 pays (essentiellement en Europe et en Amérique Latine, mais aussi en Afrique du Nord) et compte plus de 28 millions de visiteurs uniques par mois, dont près de 10 millions surwww.vivastreet.com, en France. Toutes les annonces et photos postées sont contrôlées manuellement pour en vérifier le contenu. Le site offre ainsi aux utilisateurs une expérience d’achat et de vente simple, unique et sécurisée ; innovant toujours pour proposer des prestations qualitatives au quotidien, Vivastreet.com a été Élu Service Client de l’Année 2015.

1467 personnes ont répondu à ce sondage mené du 13 au 19 avril 2015 sur Vivastreet.com