A l’occasion de la journée de la femme, CSP Formation, 3ème organisme de formation professionnelle en France, note une forte croissance de la participation des femmes à des formations relatives aux domaines Management et Leadership. En effet, aujourd’hui la part de managers femme est en constante progression. Quelles sont les 3 clés du management au féminin ?

Le respect mutuel entre femmes et hommes au travail constitue le premier levier pour une bonne complémentarité. Les femmes s’inscrivent dans un management humain et équilibré. En effet, elles assument de plus en plus leur sensibilité et l’utilisent à bon escient pour une meilleure collaboration.
‘La femme est polyvalente, elle a la capacité de gérer à la fois les tâches qui lui sont confiées et la gestion de ses équipes. Déléguer est l’une de ses qualités principales, ce qui lui permet d’optimiser son travail et celui de son équipe. Véritable force, l’intelligence émotionnelle de la femme lui permet d’utiliser ses capacités managériales à bon escient’, introduit Soula Ward, consultante formatrice en management au sein de CSP Formation.

1 – Assumer sa position de femme leader

Les femmes doivent assumer leur sensibilité et leur féminité, et exploiter ces qualités pour une meilleure collaboration. Les niveaux d’exigence doivent être les mêmes de part et d’autres. Par exemple, une femme à grand potentiel affectif doit apprendre à le gérer pour se retrouver moteur au sein d’un comité de direction, bien souvent à majorité masculine. Dans ce cadre, l’acceptation de l’opposition et de la confrontation d’idées est primordiale pour trouver les bonnes solutions. Sa sensibilité féminine lui apporte ainsi un avantage considérable, le gout du partage, avec des décisions collectives. Courageuse, elle n’hésite pas à défendre ses équipes auprès de sa direction.

2 –  Trouver l’équilibre vie professionnelle / vie privée

La femme Manager doit également bien définir ses envies et son niveau d’implication, sur les terrains privés et professionnels. En d’autres termes, elle doit définir ses priorités en fonction de ses propres appétences (les enfants, les activités professionnelles, les responsabilités managériales, de directions, etc.). Travailler et s’occuper de la famille est tout à fait conciliable avec un poste à responsabilité managériale. Le choix doit être mûrement réfléchi pour éviter le « mal-être » et accepter le temps passé sur le lieu de travail. Lorsque l’envie de prise de poste à responsabilités est clairement définie, la femme sera totalement épanouie sur les deux tableaux. Cette double responsabilité privé et professionnelle, lui attribue un sens de l’organisation et de délégation efficace. Le lâcher prise, la confiance qu’elle donne à ses équipes, la reconnaissance sont de réels atouts en management d’équipes.

3 – Dépasser le clivage Homme/Femme

Enfin, il est très important de savoir se faire reconnaître et dépasser les clivages hommes/femmes. L’essentiel est la personne, qui elle est et ce qu’elle représente plutôt que le genre auquel elle appartient. Il est important de dépasser cette approche segmentée. Les Femmes et Hommes ont des styles et des tempéraments différents.
‘C’est la complémentarité qui optimise l’efficacité dans les entreprises’, conclut Soula Ward, consultante formatrice en management au sein de CSP Formation.