L’analyse des forces et des faiblesses par pays met l’accent sur le besoin  de planification stratégique des ressources humaines pour les nations et les entreprises  afin de favoriser leur réussite économique.

Paris, le 9 octobre 2013 – Les talents, le potentiel de la population, représentent l’un des facteurs les plus critiques de la croissance dans le contexte mondial actuel. Un nouveau rapport sur le Capital Humain, développé par le Forum économique mondial en collaboration avec Mercer, identifie les pays qui sont les mieux placés pour contribuer au développement des salariés, et pour favoriser le potentiel de croissance et la réussite économique. Le rapport est basé sur l’indice du Capital Humain, et classe 122 pays représentant plus de 90% de la population mondiale. Dans chaque pays, 51 facteurs ont été mesuré en quatre catégories distinctes : enseignement, santé et bien-être, main-d’œuvre, emploi, et environnement favorable.

 

Selon l’indice du Capital Humain, la France se situe au 21ème rang, et les pays de l’Europe occidentale et du Nord détiennent huit des dix premières places. La Suisse est en tête du classement mondial suivie par la Finlande (2), Pays-Bas (4) et en Suède (5). Singapour se classe à la 3ème place, et le Canada (10) complète la liste.

« Pour les entreprises qui cherchent à investir, consolider ou développer leurs activités au niveau international, une planification approfondie des ressources humaines est essentielle à la compréhension des talents comme atout stratégique et avantage concurrentiel », a déclaré Pat Milligan, Region President chez Mercer et membre du Global Forum économique mondial. « Avec l’indice du Capital Humain, les employeurs peuvent prendre des décisions spécifiques à chaque pays au sujet de leurs investissements en talents, qui auront un impact sur la croissance des entreprises et leur succès à long terme ».

Selon Saadia Zahidi, Senior Director, et chef du projet du Capital Humain pour le Forum économique mondial, « Certains pays sont confrontés à une population âgée ou vieillissante, d’autres sont confrontés à une forte proportion de jeunes, quelques-uns même font face aux deux à la fois. Pour certains, cela signifie de se préparer à une importante pénurie de talents à venir, tandis que pour d’autres cela signifie de développer des mécanismes qui leur permettent d’exploiter au mieux le potentiel de leur population plutôt que d’en subir les risques. Dans cette optique, l’indice du Capital Humain est un outil pour comprendre la situation des pays aujourd’hui afin que le gouvernement et les entreprises puissent s’engager dans leur planification d’emploi pour l’avenir ».

Les classements par région

La France (21) et l’Espagne (29) ont reçu des notes élevées en matière de santé et de bien-être, mais les deux pays ont fait moins bien pour les facteurs main-d’œuvre et emploi. Quoiqu’il en soit, ils sont classés devant l’Italie (37), la Grèce (55) et la Serbie (85).

En Amérique du Nord, les États-Unis se classent 16èmes en raison de leur main-d’œuvre qualifiée et de leur capacité à attirer les talents. Le Canada (10) se classe encore mieux en raison de sa bonne position dans l’éducation, où il occupe le deuxième rang mondial. Parmi les pays d’Amérique latine, la Barbade (26) est en première position, suivie par le Chili (36) et le Panama (42). Le Mexique se classe 58ème.

En Asie, le Japon (15) occupe la 1ère place après Singapour en raison de notes élevées en matière de santé, de bien-être, et de main-d’œuvre et d’emploi. Ces pays sont suivis par la Malaisie (22) et la Corée (23). La Chine (43) et l’Inde (78) ont reçu des notes plus faibles en matière de santé, de bien-être et d’éducation.

Parmi les pays africains et du Moyen orient, le Qatar (18) occupe le 1er rang, suivi par les Emirats Arabes unis (24), Israël (25), et l’Arabie saoudite (39). D’autres pays ont un classement favorable tel que Maurice (47), le Botswana (79) et le Kenya (81). Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, se classe 114ème.

« Alors que les pays se font concurrence pour attirer les talents sur la scène mondiale, l’indice du Capital Humain contribuera à éclairer la planification et les politiques qui permettront aux pays  de s’assurer des talents nécessaires à leur ambition économique et humaine », a déclaré Rick Guzzo, PhD., associé chez Mercer et co-chef de Workforce Sciences Institute.

« La position de la France dans ce classement apporte en même temps une incitation à agir et des raisons d’espérer. Si en matière d’éducation, nous sommes au 22ème rang et en gestion de l’emploi au 24ème, notre 14ème position en matière de santé et de protection sociale apparaît comme gage de compétitivité » déclare Romain Bureau, Senior Partner chez Mercer France.

Le classement

1
    

Switzerland

2
    

Finland

3
    

Singapore

4
    

Netherlands

5
    

Sweden

6
    

Germany

7
    

Norway

8
    

United Kingdom

9
    

Denmark

10
    

Canada

11
    

Belgium

12
    

New Zealand

13
    

Austria

14
    

Iceland

15
    

Japan

16
    

United States

17
    

Luxembourg

18
    

Qatar

19
    

Australia

20
    

Ireland

21