Paris, le 3 février 2014
L’Investissement Formation développeur de capital humain et générateur de compétitivité :
1ERE REUNION DU COMITE DE PILOTAGE « CAPITAL HUMAIN ET FORMATION PROFESSIONNELLE »
 
Dans le prolongement du colloque organisé à Bercy le 18 février 2013, en présence d’Arnaud MONTEBOURG et Thierry REPENTIN,  lors duquel avait été présenté le guide de reporting à destination des entreprises[1], la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) a réuni ce mercredi 15 janvier le Comité de pilotage chargé de mettre en œuvre le plan d’actions « Capital humain et formation professionnelle, investissements pour la compétitivité. » La direction des travaux de ce comité a été confiée à la FFP, par le Directeur général de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) et la Déléguée générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP).

Jean WEMAËRE, Président de la FFP, s’est réjoui du succès de cette rencontre qui s’est tenue sous le patronage  de Pascal FAURE, Directeur général de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services, et  d’Emmanuelle WARGON, Déléguée générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle.
 
Une vingtaine de personnalités qualifiées ont participé aux travaux : DRH et responsables formation d’entreprises, représentants de l’Association des Régions de France, des partenaires sociaux  et d’organismes de collecte, de la DGCIS et de la DGEFP,  tous ont affirmé leur vif intérêt pour cette nouvelle mission.
 
Cette réflexion, a rappelé Emmanuelle WARGON, doit aussi contribuer au nouveau cadre de la formation professionnelle et à bien dimensionner l’évaluation et la qualité des prestations, dans le prolongement de l’accord national interprofessionnel du 14 décembre et  dans la perspective de la future loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.

« Un évènement à caractère historique » souhaitait souligner Pascal FAURE, en mettant l’accent sur les enjeux considérables d’une meilleure identification et valorisation des actifs immatériels : compétences individuelles, compétitivité des entreprises, valorisation de la marque « France », développement des territoires. Jo-Michel DAHAN, qui représentait la DGCIS, a par ailleurs estimé que la reconnaissance des dépenses de formation professionnelle en tant qu’investissement était un objectif clair pour y parvenir, même s’il a souligné que ces travaux pourraient prendre du temps.
 
Cette première réunion du comité de pilotage a permis de poser les fondements d’une mission qui s’annonce particulièrement riche. Une dizaine de groupes de travail, se réuniront dans les prochains mois pour avancer sur trois sujets majeurs :
1.    la possibilité pour les entreprises d’amortir tout ou partie de leurs dépenses affectées au capital humain et de provisionner chaque année des sommes visant au maintien de celui-ci ;
2.    l’évaluation et la qualité de la formation ;
3.    l’accompagnement de l’innovation pédagogique.
 
La FFP se félicite du lancement prometteur d’un comité de pilotage ambitieux qu’elle s’honore d’animer, en collaboration avec la DGCIS et la DGEFP. Elle tient par ailleurs à remercier les différentes  parties prenantes de cette mission pour leur participation active.

 

[1] Le guide « rendre compte des IMPACTS ECONOMIQUES ET SOCIETAUX des INVESTISSEMENTS EN FORMATION PROFESSIONNELLE » comprend 10 indicateurs qui dotent les entreprises d’un outil destiné à évaluer et valoriser l’impact des investissements en formation professionnelle.
 

La FFP (Fédération de la Formation Professionnelle), organisation professionnelle créée en 1991, fédère et représente plus de 400 organismes de formation privés et leurs 2000 établissements. Depuis vingt ans au service de la représentation et de la promotion de l’offre privée de formation, la FFP place, au cœur de son action, le développement du professionnalisme de ses adhérents. Acteur majeur du secteur (avec un chiffre d’affaire cumulé de 1.5 milliard d’euros par an), elle agit au plus près des réseaux de décideurs et participe à la détermination des grandes orientations de la formation professionnelle.